Premiers retours des lecteurs

Parlant dernièrement avec quelques personnes qui ont terminé la lecture du livre, j’ai eu le plaisir de les entendre dire que les développements plus spécifiquement philosophiques ne les ont pas découragées. Elles ont continué de lire sans se laisser arrêter par les passages plus difficiles, même si, m’ont-elles dit, elles n’ont pas tout compris.

Renoir, La lecture (1890)

Je voulais écrire un livre accessible à un large public. À cet égard, je pense avoir réussi: il n’est pas nécessaire d’avoir étudié la philosophie pour me lire.  J’ai également voulu imprimer une certaine dynamique au livre, quelque chose qui entraîne le lecteur plus loin, qui l’encourage à continuer. On est loin du thriller, mais il semble que ça fonctionne bien également.